Participation au colloque “Regards croisés sur les colonies de vacances”

Objet et dispositif proche des classes transplantées, souvent organisées par les mêmes associations et prenant place dans les mêmes bâtiments, ce colloque était dédié aux “colonies de vacances” (ou séjours de vacances) dans une perspective interdisciplinaire à l’initiative du programme de recherche interlaboratoires EnJeux (voir le site dédié). Initialement prévu à Angers les 4 et 5 novembre, le colloque s’est finalement déroulé en visioconférence le 4 novembre 2020.

À partir de plusieurs axes de réflexions proposés (Mixité sociale et projet éducatif : quelle pertinence d’hier à aujourd’hui ?, Quels modèles et quels systèmes d’acteurs ?, Quel(s) espace(s) pour les colonies de vacances ? — voir l’appel), ont été présentées une douzaine de communications (voir le programme) dont deux par des membres de l’équipe Clasmer : Julien Fuchs et Baptiste Besse-Patin. La première était dans le prolongement de l’ouvrage publié au début de l’année (Le temps des jolies colonies de vacances. Au cœur de la construction d’un service public, 1944-1960) et portait sur la place prise par les colonies sous la IVe république durant l’Après-Guerre, peu avant le développement des classes de mer. Pour la deuxième, il s’agissait de présenter des points de vue d’enfants et de jeunes sur les colos (et les centres de loisirs) et d’interroger la permanence de ces avis ; avis qui sont aussi étudiés pour les classes de mer.

Malgré le contexte sanitaire, ce fût l’occasion de riches échanges avec d’autres chercheur·e·s et l’occasion de partager et de croiser des analyses qui pourront alimenter les futurs travaux de l’équipe voire développer de nouveaux réseaux.