Archives mensuelles : juillet 2023

L’exposition « La mer c’est classe ! » en construction !

L’exposition finale du projet CLASER sera présentée du 9 novembre au 14 décembre 2023, à la salle des Abords de l’Université de Bretagne Occidentale.

L’équipe du Designlab de l’EESAB, autour de Sarah, Maïwenn et Hermine, sont en ce moment en plein dans les préparatifs ! Les premières planches sont d’ores et déjà imprimées.

Pensée pour être itinérante, l’exposition sera également présentée en 2024 à l’INSE de Quimper, à la bibliothèque La Pérouse, à la bibliothèque du Bouguen de Brest, aux archives départementales du Finistère à Quimper, au salon Nautic de Paris, etc.

Participation au colloque du CUIP sur l’éducation nouvelle, 28-30 juin 2023

Baptiste Besse-Patin et Julien Fuchs ont représenté CLASMER au colloque du CUIP à Paris, avec des communications autour des classes de mer. Complémentaires aux travaux historiques sur les mouvements pédagogiques, les trajectoires militantes, des dispositifs expérimentaux dans plusieurs domaines — de l’école au monde psychiatrique — et à l’actualité des pratiques d’éducation nouvelle, plusieurs sessions ont été consacrées au “plein air” et à l’éducation populaire où s’inscrivent les classes de découvertes.

Vous retrouverez le programme à l’adresse suivante (https://pupitre.hypotheses.org/8277) et une publication des actes devrait prolonger les riches échanges de ces trois jours.

Participation aux Rencontres Internationales de la Classe dehors à Poitiers

Du 31 mai au 3 juin se déroulaient les rencontres internationales de classe dehors, à Poitiers. Cet évènement atypique, où l’ensemble des communications et ateliers ont eu lieu en plein air dans le parc de Blossac, a permis de regrouper scientifiques et professionnels pour réfléchir aux pratiques liés à la classe dehors.

Communications de Julien Fuchs, Anne Renoux et Bréwal Soyez–Lozach sur l’éducation à l’environnement marin dans le parc de Blossac

Ce moment fut l’occasion pour Julien Fuchs, de CLASMER, de présenter dans une perspective historique les initiatives menant à considérer le milieu naturel, en l’occurrence le littoral, comme un élément pédagogique à part entière. Il était accompagné de Anne Bertin-Renoux et de Bréwal Soyez Lozac’h, du groupe RAME, qui ont discuté des enjeux liés aux Aires Marines Educatives.

Participation à l’université d’été du réseau des Inspé (3-5 juillet 2023) à Lyon consacrée à l’éducation à la durabilité

Le 4 juillet 2023, Amandine Chapuis et Emmanuelle Peyvel étaient invitées par l’inspé de Lyon à présenter un retour d’expérience sur le programme Clasmer en général, et la formation à la classe de découverte en particulier, dans le cadre de leur université d’été. Celle-ci avait pour titre “Quelles pistes pour l’éducation et la formation à la durabilité ?”.

Leur communication, intitulée “Former aux classes de découverte. Réflexions sur les conditions sociales du rapport à la “nature” à partir du programme Clasmer” avait pour objectif d’une part d’articuler l’impact des propriétés sociales des participant.e.s au rapport au milieu et aux activités du séjour ; d’autre part de questionner les vertus de l’immersion : loin d’essentialiser le fait de plonger les apprenant.e.s dans la matérialité des milieux, nous avons plutôt insisté sur l’importance des apprentissages par le corps et de la secondarisation du langage. Poursuivant les conclusions de P. Freire (2013, Pédagogie de l’autonomie), nous avons dessiné les enjeux des classes transplantées en termes d’émancipation, nourrissant la justice environnementale de demain.

Les échanges plus généraux ont permis de confronter les pratiques enseignantes et les postures des élèves ( par des retours d’expérience, comme des parcours exploratoires à la Croix-Rousse par exemple) à des paroles institutionnelles sur l’éducation à la durabilité, le rapport au réel et l’éco-anxiété.

Vous pouvez retrouver le programme, les présentations et les vidéos en replay sur le site de l’inspé de Lyon

.